Nous recevions ce dimanche l’équipe réserve de l’Olympique de Marseille, leader du championnat. J’avais demandé à mes joueuses de rentrer dans cette rencontre pied au plancher, prendre l’adversaire à la gorge l’empêchant de développer son jeu. Il fallait aussi s’attendre à une rencontre difficile face à une équipe développant un bon football avec un collectif huilé…

De notre côté il fallait être caustaud défensivement tout en étant généreux dans la multiplication des efforts. Le début de la rencontre fut difficile face à une équipe évoluant en 3-4-3 et qui m’obligea assez rapidement à changer ma disposition tactique afin de contrer la densité adverse mise en place au niveau du milieu de terrain… Ce qui s’avaira payant car les Olympiennes, malgré une domination et une maîtrise dans cette partie, furent obligées d’user d’un jeu long bien contenu par notre défense.

C’est sur un énième ballon dans le dos de notre défense que l’adversaire benificia d’un penalty bien repoussé par notre gardienne Marie Bricaud. De notre côté nous profitons des moindres failles dans la défense adverse pour inquièter les Marseillaises. Et c’est sur un centre remis par Priscillia Barbaroux de la tête au niveau du point de penalty, parfaitement repris par Anaïs Brunet que nous ouvrirons le score juste avant la pause à la 42 ème minute.

À la mi-temps j’ai demandé à mes joueuses d’être rigoureuses sur le plan défensif et de faire preuve d’une solidarité sans faille car nous allions subir les nombreuses vagues adverses.

Effectivement c’était une équipe olympienne vexée et encore plus entreprenante qui se presenta face à nous, mais comme lors de la première période mes joueuses étaient bien en place et contenaient les vagues adverses. Et encore une fois c’est sur un nouveau penalty parfaitement tiré que les Marseillaises trouvèrent la faille afin de revenir au score.

Malgré plusieurs tentatives adverse le score ne bougera pas, il était écrit que les joueuses de la Principauté ne perdraient pas cette rencontre.

Félicitations à mes joueuses pour l’état d’esprit et le mental affiché tout au long de la rencontre. Et aussi je tenais à rendre hommage à notre emblématique Capitaine Anne-Laure Bonnet (qui effectuait sa dernière rencontre), pour tout ce qu’elle a apporté humaine et sportivement au club en lui souhaitant bonne chance dans sa nouvelle vie londonienne sachant que la porte lui sera toujours grande ouverte sur la Principauté.

Le Coach